Aider, plus qu'une volonté

L'intégration des maîtres-chiens lors des exercices

Les cynos au sein d'une équipe

De façon à recréer des exercices se rapprochant le plus de la réalité du terrain, les maitres-chiens du groupe cynotechnique sont présents lors des exercices national et international. 

Cette présence permet de s’exercer et parfaire un travail commun aux différentes équipes, que ce soit pour les maitres-chiens ou pour les équipiers sauveteurs déblayeurs, les logisticiens et les chefs de mission.

En effet,  rien ne vaut le travail de terrain pour acquérir des reflexes du travail en commun. Les équipiers sont ainsi sensibilisés au travail de recherche du chien en condition réelle et peuvent assister le maître.

Le maître-chien ne peut évoluer seul avec son chien lors du travail de recherche,  il est toujours assisté par un personnel pour des raisons de sécurité.

Lors de nos exercices grandeur réelle des personnes jouant le rôle de victimes sont cachées, le travail commence par une recherche avec le chien. Une fois détectée, la victime est prise en charge par les équipiers sauveteurs déblayeurs et le personnel médical. La localisation peut-être approfondie par du matériel de très haute technologie comme le vibraphone (appareil d’écoute) ou le vibra scope (appareil de localisation par caméra). Ce matériel très fiable ne peut être utilisé que sur des zones très précises et vient donc compléter le travail du chien.

Le chef de mission quant a lui devra prendre en compte, sous les conseils du responsable cynotechnique désigné pour l’exercice, toutes informations relatives au travail des chiens (nombres de chiens nécessaire, phases de travail et de repos, simulation de blessures sur un animal avec ou sans intervention d’un vétérinaire…).

exercice commun équipiers SD et cyno

Le logisticien intègrera également les équipes cynotechniques dans son dispositif. Le chien de recherche chez SECOURISTES SAN FRONTIERES est en effet véritablement considéré comme un secouriste à part entière et sa présence est prise en compte dès l’organisation du campement.

Ainsi, en collaboration avec le responsable cynotechnique, le logisticien organisera le campement de  l’équipe en attribuant une zone spécifique aux chiens (chenil de campagne) en prenant soin de prendre en compte de nombreux paramètres, tels que l’ombre, la mise en place du chenil dans une zone éloignée de tout passage mais donnant un accès facile à la sortie du campement tout en s’assurant de la sécurité des chiens (ils demeurent impérativement à la vue et sous contrôle des personnes sur le campement…). La zone de campement de nos chiens est ainsi sécurisée et leur assure repos et hygiène.  

© 2009-2019 | Secouristes Sans Frontières